SELF-PORTRAIT.jpg

Création 2021

Création Collective

 

Conception et Mise en Scène : Juanita Boada Salazar

Assistante à la mise en scène : Christèle Ortu

Chorégraphe : Déborah Moreau

Musique originale : Ivan Quintero

Création Lumière : Cyril Gougaud

Création Sonore : Emanuele Pontecorvo 

Avec : 

Chiara Bucher, Geoffrey Couët, Alice Gauthier, Soufiane Guerraoui et Christèle Ortu

 

“All I've got to say has already been said

I mean, you heard it from yourself

When you were lying in your bed and couldn't sleep

Thinking, "Couldn't we be doing this differently?"

I'm listening to every little whisper in the distance singing hymns

And I can, I can feel things changing”

 Kae Tempest

 

 

J’ai peur du noir, du vide, 

J’aime croire qu’un jour tout sera différent, 

J’aime le silence mais il m’effraie parfois, 

Je crois qu’on est capables de faire que les choses changent.

 

Né.e.s entre les années 80 et 90, nous sommes les enfants d’un monde qui évolue à une vitesse qui parfois nous échappe. Nous sommes la génération Y, les milléniaux, ceux et celles qui découvrent tous les jours que rien n’est comme avant. Que « avant » parfois n’est pas le meilleur héritage dont nous avons hérité. 

 

Nos mères et nos pères (quand père et mère il y a) nous disent souvent : avant ce n’était pas comme ça, avant on travaillait plus, avant on avait moins de droits…et aujourd’hui tout ça a changé et nous regardons vers un avenir flou. 

 

Nous avons des fois l’impression de marcher dans du sable mouvant. 

 

On dit que nos vies sont instables. On dit que nous n’aimons pas nous engager. On dit que nous avons tous et toutes des troubles psychologiques, que nous sommes faibles. Le sommes-nous vraiment ?

 

Self-portrait of my generation est le cri de cinq interprètes - venant du Maroc, de l’Italie, de la France et de l’Allemagne - qui confrontent sur scène notre société d’aujourd’hui, et qui, à travers leurs intimes, invitent le public à repenser le politique. Cinq personnes, d’origines et de vécus différents qui combattent une réalité : celle d’une société malade, perdue, où plus personne ne se regarde dans les yeux.  

 

Self-portrait of my generation est notre manifesto.

 

 

 

 

Juanita Boada Salazar